LE GARÇON À LA VALISE

MIKE KENNY / ODILE GROSSET-GRANGE

À partir de 8 ans (CM1)

Distribution :
Mounya Boudiaf en alternance avec Odile Grosset-Grange, Julien Cigana en alternance avec Xavier Czapla, Pierre Lefebvre en alternance avec Laurent Robert

Durée : 1h05

Création :
Novembre 2016 à La Coursive-Scène Nationale de La Rochelle

Mentions de production :

  • Production : La Compagnie de Louise
  • Coproduction : La Coursive – Scène Nationale de La Rochelle / Le Théâtre de la Coupe d’Or – Scène Conventionnée de Rochefort / Le Gallia Théâtre – Scène Conventionnée de Saintes / La Comédie Poitou-Charentes Centre Dramatique National -soutenu par la DRAC Poitou-Charentes, La Région Poitou-Charentes et la Ville de Poitiers
  • Avec l’aide et le soutien à la résidence de La Ferme du Buisson – Scène Nationale de Marne-la-Vallée / Scènes de Territoire – agglomération du Bocage Bréssuirais / La Coursive – Scène Nationale de La Rochelle
  • Avec le soutien à la création de la DRAC Poitou-Charentes, le Département Charente-Maritime, l’Aadami (L’Adami, société des artistes interprètes, gère et développe leurs droits en France et dans le monde pour une plus juste rémunération de leur talent. Elle les accompagne également par ses aides financières aux projets artistiques), la Mairie de La Rochelle, La Région Nouvelle Aquitaine.
  • Avec le soutien en diffusion de l’OARA

La pièce Le garçon à la valise de Mike Kenny est représentée en France par Séverine Magois en accord avec Alan Brodie Representation, Londres (www.alanbrodie.com). Texte publié aux éditions Actes Sud-Papiers, Heyoka jeunesse.

TEXTE : MIKE KENNY
MISE EN SCÈNE : ODILE GROSSET-GRANGE
TRADUCTION : SÉVERINE MAGOIS
SCÉNOGRAPHIE : MARC LAINÉ EN COLLABORATION AVEC AURÉLIE LEMAIGNEN
CRÉATION LUMIÈRE : CHRISTIAN PINAUD
RÉGIE GÉNÉRALE : ERWAN TASSEL (EN ALTERNANCE EN TOURNÉE AVEC CHRISTINE LONGUESPÉ)
CRÉATION SON : FRÉDÉRIC LAÜGT
CONSTRUCTION DU DÉCOR : RICHARD REWERS
COLLABORATION ARTISTIQUE : FLEUR SULMONT
COSTUMES : SÉVERINE THIEBAULT
ADMINISTRATION / PRODUCTION / DIFFUSION : CAROLINE SAZERAT – RICHARD, EMILIENNE GUIFFAN
le-garçon-a-la-valise-mike-kenny-odile-grosset-grange

Le Garçon à la valise raconte l’histoire de deux enfants migrants, Nafi et Krysia, qui traversent le monde pour fuir la guerre et atteindre ce qu’ils croient être un Eldorado : Londres. Nafi et Krysia n’ont ni origine
spécifique ni religion. Là n’est pas la question.

Tout commence chez Nafi, là où son père lui racontait des histoires.
Un jour la guerre éclate. Nafi se retrouve seul. Il doit fuir la folie et la violence des hommes pour tenter de rejoindre son frère à Londres. Sur sa route, il va rencontrer Krysia et ensemble ils vont braver tous les dangers : les montagnes, les océans, l’esclavage, les loups, la mort… pour en arriver à Londres. La réalité sera-t-elle à la hauteur de leurs attentes ? Que deviendront à nos yeux ces héros quand ils débarqueront ici après avoir risqué leurs vies ? Et comment leur culture pourra-t-elle les sauver après un tel déracinement ?

le-garçon-a-la-valise-mike-kenny-odile-grosset-grange
le-garçon-a-la-valise-mike-kenny-odile-grosset-grange

Note de mise en scène

Mike Kenny a écrit cette pièce en 2004, je l’ai découverte en 2014 et aussitôt décidé que c’était cette histoire-là que je voulais raconter. Nous étions alors en octobre 2014. Depuis le printemps 2015, cette question de l’exode, des réfugiés devient de plus en plus prégnante, de plus en plus complexe à aborder. C’est l’émotion, la découverte de nouveaux univers, le plaisir, la poésie qui ont guidé mon choix. Depuis ce thème a pris de l’ampleur en moi et il a par ailleurs envahi les médias. Le Garçon à la valise n’avait jamais été monté en France et je suis très
heureuse de faire découvrir cette pièce magnifique, donnant accès en France à une part moins connue de l’oeuvre de Mike Kenny : celle de son engagement politique.

Pour partager cette histoire essentielle avec tous, il m’est apparu nécessaire de poursuivre le travail entamé avec Allez, Ollie… à l’eau ! d’un spectacle possiblement tous terrains en frontal ou en bi-frontal. Nous
poursuivons également la recherche de proximité et de connivence avec le spectateur. Ici, c’est Nafi qui met à bas le quatrième mur en nous racontant son histoire. Les autres comédiens transforment le décor et se changent à vue, mais surtout créent la bande son et musicale en direct depuis des micros placés sur les côtés de l’espace de jeu.
Nous permettant, tous ensemble, d’interroger la complexité du monde et la puissance des histoires, celles entendues par Nafi durant toute son enfance et qu’à son tour il va transmettre, celles grâce auxquelles il va pouvoir faire face à sa réalité. Faisant ainsi la démonstration de la puissance salvatrice du théâtre et de la fable.

Odile Grosset-Grange

le-garçon-a-la-valise-mike-kenny-odile-grosset-grange
le-garcon-a-la-valise-mike-kenny-odile-grosset-grange